24/04/2010

0225 - à vous qui rampez [2]



A vous qui rampez malléables les avant-bras élastiques,
les coudes dégarnis les paumes pelées,
la peau l'écorce les ongles dévorés.
A vous qui plongez sans cesse pour vous élever.
Sachez écorchés qu'on vous sait vivants.
Le sang la sève vous sent couler vous ois gémir
vous sonde un œil absorbé.
Puissiez-vous m'arracher un sourire avant de céder.

laylacarina (pour flo g sans cadre et sans signature)

2 commentaires:

FreZ a dit…

Je suis lasse, Tico...

laylacarina a dit…

FreZ> j'ai précisé "Master universitaire" pas le Club Dorothée!